Reserves annimalière


Réserves de Rokein et d’Arrouais
Etabli sur le domaine forestier, les réserves de Rokein, et d’Arrouais font partie des zones de conservation ressources naturelles. Elles sont destinées à la conservation des habitats et des espèces. Ces sites mis en défens, se caractérisent par une végétation naturelle adaptée aux milieux dunaires sous forme d’une steppe à base de Rtem (Retama monosperma) et d’Hélianthème (Helianthemum confertum).

Ce biotope riche en insectes, végétaux fins et de graines permet le développement de la tortue terrestre (Testudo Graeca), l’agame (Agama bubroni), le caméléon Chamaeleo chameleon et un grand nombre de lézards et de serpent.

De nombreuses espèces d’oiseaux habitent ces espaces, en l’occurrence des passereaux, perdrix, rapaces dont le faucon crécerelle, la buse féroce et la chevêche d’Athéna (Athene noctua). L’œdicnème criard, et le couvrit isabelle (Cursorius cursor) sont également présents au niveau des zones rocailleuses et dégagées.

Parmi la faune mammalienne présente dans ces sites, figurent le renard roux et le chat sauvage, le lièvre, l’hérisson, les gerbilles et les mériones. A ces espèces s’ajoutent des espèces issues de souches sauvages, en acclimatation dans ces réserves qui sont aménagées à cet effet, dans le cadre d’un programme de reconstitution de la faune du grand Sud marocain. Il s'agit de :
  • l'antilope Addax (Addax nasomaculatus)
  • la Gazelle dorcas (Gazella gazella dorcas)
  • l’antilope Oryx (Oryx gazella dammah)
  • l’autruche à cou rouge (Struthio camelus camelus)
Reserves annimalière

Les deux réserves se prêtent au développement d’un tourisme de vision permettant d’une part aux touristes de découvrir des espèces faunistiques rares et menacées d’extinction sur l’aire de répartition naturelle, et d’’autre part, de générer des recettes pour le parc et la population locale à travers la vente de produits de terroir.

Réserve de Rokein (2000 ha) est le lieu d’introduction de l’antilope Addax (Addax nasomaculatus), de l’Autruche à cou rouge et de la gazelle dorcas (Gazella dorcas). La réserve de Rokein est caractérisée par un couvert végétal assez bien conservé dont les espèces les plus dominantes sont : Argania spinosa, Acacia gummifera, Retama monosperma, Helianthemum confertum, Launaea arborrescens, Limonium mucronatum, Periploca laevigata, Bubonium imbricatum, Centaurea sp

Réserve d’Arouais (1200ha)est lieu d’introduction de l’antilope oryx (Oryx dammah) et de gazelle dorcas (Gazella dorcas). Le couvert végétal est formé : Ononis natrix, Retama monosperma, Echinops spinosus Lycium imbricatum, Launaea arborescens, Centaurea sp,. Limonium mucronatum


Faune saharienne en acclimatation dans le PNSM

La réintroduction de l’Oryx algazelle de l’addax et de l’autruche à cou rouge, actuellement, en acclimatation dans les réserves animalières du PNSM, s’inscrit dans le cadre du programme de réhabilitation de la faune saharienne au Maroc. Elle vise :
  • La constitution au niveau du PNSM d’un troupeau de base qui servira au repeuplement des Parcs nationaux et réserves naturelles des régions saharienne
  • L’augmentation des attraits touristiques du Parc
  • La préservation d’un patrimoine génétique considérable pour le maintien de la diversité biologique de nos régions sahariennes.
Actuellement le HCEFLC procède à la réintroduction progressive de cette faune dans son habitat naturel à travers la translocation de groupes d’addax et d’oryx respectivement dans la réserve de Safia (Dakhla) et de Msissi (Errachidia).

Ce site a été réalisé dans le cadre du projet « Consolidation des activités socio-économiques au Parc National du Souss Massa » , Financé par l'Agence Espagnole de Coopération Internationale pour le développement et exécuté par SEO/BIRDLIFE       Copyright 2010 - Tous droits réservés.